Résumé et mots clés de l'article de Rémi Vuillemin, « “I am no pickpurse of another’s wit” : l’autorité de la citation dans un sonnet élisabéthain »

 

Rémi Vuillemin, « “I am no pickpurse of another’s wit” : l’autorité de la citation dans un sonnet élisabéthain »

 

Résumé : En affirmant en 1594 qu’il ne saurait voler le travail d’autres poètes (“I am no pickpurse of another’s wit”), le poète élisabéthain Michael Drayton revendiquait son indépendance en citant verbatim son glorieux prédécesseur Sir Philip Sidney. Cet article s’attache à resituer cette citation dans le contexte du pétrarquisme anglais et à expliquer son ambiguïté. Il ne s’agit pas tant pour Drayton de contester l’autorité de Sidney que de s’approprier le texte source de manière ludique en mettant en tension problématiques poétiques et morales.

Mots clés : citation, imitation, Michael Drayton, Sir Philip Sidney, Pétrarquisme, sonnet.

Abstract : When Elizabethan poet Michael Drayton stated that he was “no pickpurse of another’s wit”, he claimed his independence by quoting Sir Philip Sidney (Astrophil and Stella 74). This paper situates this ambiguous speech act within the context of English Petrarchism, and shows that Drayton’s purpose was probably not so much to deride Sidney as playfully to appropriate his source, pointing to its inner poetic and moral contradictions.